01-01 Obligations concernant la participation à la messe

CIC. 1246. 1 – Le dimanche où, de par la tradition apostolique, est célébré le mystère pascal, doit être observé dans l’Eglise tout entière comme le principal jour de fête de précepte. Et de même doivent être observés les jours de la Nativité de Notre Seigneur Jésus Christ, de l’Epiphanie, de l’Ascension et du très Saint Corps et Sang du Christ, le jour de Sainte Marie Mère de Dieu, de son Immaculée Conception et de son Assomption, de saint Joseph, des saints Apôtres Pierre et Paul et enfin de tous les saints. (…)

CIC. 1247. Le dimanche et les autres jours de fête de précepte, les fidèles sont tenus par l’obligation de participer à la Messe ; de plus ils s’abstiendront de ces travaux et affaires qui empêchent le culte dû à Dieu, la joie propre au jour du Seigneur ou la détente convenable de l’esprit et du corps.

Note du webmaster : par “précepte”, l’Eglise indique par là une obligation. Il faut regreter que se soit répandue l’idée que la messe du dimanche n’est pas obligatoire. Les jours de fêtes mentionnés dans CE 1246 sont aussi des jours de précepte.

DMS. 12. [b] Les actions liturgiques et les pieux exercices ne doivent pas se mélanger ; mais, si les circonstances le demandent, les pieux exercices précèdent ou suivent les actions liturgiques.

Note du webmaster : le terme “pieux exercices” désigne les adorations du Saint Sacrement, les chapelets, processions, veillées, chemin de croix, etc. Il paraît encore utile de rappeler qu’il ne convient pas, par exemple, de réciter le chapelet pendant la messe.