06-2 Attitude devant le Saint-Sacrement

ID. 26. Devant le Saint-Sacrement, qu’il soit enfermé dans le tabernacle ou exposé publiquement, on conservera la coutume vénérable de faire la génuflexion en signe d’adoration. Il faut donner une âme à ce geste. Afin que le cœur s’incline avec un profond respect devant Dieu, la génuflexion ne sera fait ni d’une manière empressée, ni d’une manière distraite.

ID. 27. Si quelqu’un a été introduit en contradiction avec les dispositions ci-dessus, on doit le corriger.

Note du webmaster : ID 27 est très clair : non seulement il faut faire la génuflexion devant le Saint-Sacrement, mais de plus il faut reprendre ceux qui la négligent par désinvolture, et qui sont les plus nombreux même parmi les catholiques pratiquants.

CE. 69. La génuflexion, qui est faite par le fléchissement du seul genou droit jusqu’à terre, signifie l’adoration et est réservée seulement au saint Sacrement, soit qu’il soit exposé, soit qu’il soit reconduit au tabernacle ; ainsi que devant la sainte Croix pendant l’adoration solennelle de l’action liturgique du Vendredi de la Passion du Seigneur jusqu’au début de la Vigile Pascale.

CE. 71. Tous ceux qui entrent dans une église ne négligent pas d’adorer le Saint Sacrement, soit en allant vers la chapelle du Saint Sacrement, soit au moins en faisant la génuflexion en entrant. De même, tous feront la génuflexion en passant devant le Saint Sacrement, sauf s’ils entrent en procession.