09-04b- Le signe de croix

CE. 132. Ensuite l’Evêque, les concélébrants et les fidèles se tenant debout font le signe de la croix, puis l’Evêque tourné vers le peuple dit « In nomine patris ». Alors, étendant les mains, il salue le peuple en disant « Pax vobis », ou une autre formule proposée dans le Missel.

Note du webmaster : CE 132 vaut aussi pour les prêtres, et non pas seulement pour les évêques. Les formules du missel sont : « La grâce de Jésus notre Seigneur (…) », « Le Seigneur soit avec vous » ou « Que Dieu notre Père (…) ». Toute autre formule, inévitablement absente du missel, est à exclure.

Ensuite l’Evêque lui-même, ou un diacre, ou un des concélébrants, peut dire une brêve parole d’introduction des fidèles à la messe du jour. Après quoi l’Evêque invite à l’acte pénitentiel qu’il conclue en disant « Miseratur nostri ». Un ministre, si c’est sa tâche, tient le livre devant l’évêque.

Lorsqu’on emploie le troisième formule de l’acte pénitentiel, les invocations sont déclamées par l’Evêque lui-même, par un diacre, ou par un autre ministre apte.