13-4 Messe des obsèques – délégation de laïcs en remplacement du prêtre

 De l’Instruction sur la Collaboration des fidèles laïcs au ministère des prêtres , du 15 août 1997:

Art. 12. Dans les circonstances actuelles de croissante déchristianisation et d’éloignement par rapport à la pratique religieuse, le moment de la mort et des obsèques peut parfois devenir l’une des occasions pastorales les plus opportunes pour permettre aux ministres ordonnés de rencontrer directement les fidèles qui ne pratiquent pas habituellement.

Il est donc souhaitable, même au prix de quelques sacrifices, que les prêtres ou les diacres président personnellement les rites funéraires selon les usages locaux les plus recommandables, pour prier convenablement pour les défunts, tout en se faisant proche des familles et en en profitant pour faire oeuvre d’évangélisation.

Les fidèles non-ordonnés ne peuvent guider les funérailles ecclésiastiques que dans le cas d’un vrai manque de ministre ordonné, et en observant les normes liturgiques en la matière [Voir le rituel des Défunts]. Ils devront être bien préparés pour cette tâche, doctrinalement et liturgiquement.