01-03 Exigence de qualité de la musique sacrée

RS. 57. La communauté des fidèles a le droit d’obtenir, surtout dans la célébration dominicale, que, habituellement, la musique sacrée soit idoine et véritable, et que l’autel, les ornements et les linges sacrés resplendissent toujours de dignité, de beauté et de propreté, selon les normes.

RS. 58. De même, tous les fidèles ont le droit d’obtenir que la célébration de l’Eucharistie soit préparée avec soin dans toutes ses parties, de manière à ce que la parole de Dieu soit proclamée et expliquée avec dignité et d’une manière efficace, la faculté de choisir les textes liturgiques et les rites soit exercée soigneusement, selon les normes, et que, durant la célébration de la Liturgie, les paroles des chants préservent et alimentent, comme il convient, la foi des fidèles.

RS. 59. L’usage suivant, qui est expressément réprouvé, doit cesser : ici ou là, il arrive que les prêtres, les diacres ou les fidèles introduisent, de leur propre initiative, des changements ou des variations dans les textes de la sainte Liturgie, qu’ils sont chargés de prononcer. En effet, cette manière d’agir a pour conséquence de rendre instable la célébration de la sainte Liturgie, et il n’est pas rare qu’elle aille jusqu’à altérer le sens authentique de la Liturgie.

SC. 20. Les transmissions d’actions sacrée par la radiophonie et la télévision, surtout s’il s’agit de la célébration du saint sacrifice, se feront avec discrétion et dignité sous la conduite et la garantie d’une personne compétente, désignée à cette fonction par les évêques.

ID. 19) [a] Une particulière vigilance et un soin spécial sont recommandées pour les messes transmises au moyen des instruments audiovisuels. En effet, étant donné la diffusion très large de ces cérémonies, leur déroulement doit être de qualité exemplaire.

Note du webmaster : il faut malheureusement constater qu’en France les messes télévisées promeuvent certaines qualités et en oublient d’autres, en particulier dans le domaine de la musique sacrée. Ceci pose beaucoup de questions, surtout lorsqu’on compare la qualité liturgique des messes télédiffusées par France 2 et celles radiodiffusées par France Culture.

CIC. 772. § 2. Pour parler de la doctrine chrétienne à la radio ou à la télévision, les dispositions établies par la conférence des Evêques seront observées.