10-05 La consécration

ID. 14. (…) On veillera à ne consacrer que la quantité de vin nécessaire à la communion.

IGMR. 150. Un peu avant la consécration, le ministre, selon l’opportunité, avertit les fidèles avec la clochette. Il sonne également à chaque élévation, conformément aux usages de chaque endroit.
Si l’on emploie l’encens, quand le prêtre montre l’hostie et le calice au peuple après la consécration, un ministre les encense.

IGMR. 43. (…)
Ils [les fidèles] s’agenouilleront pour la consécration, à moins que leur état de santé, l’exiguïté des lieux ou le grand nombre des assistants ou d’autres juste raisons ne s’y opposent. Ceux qui ne s’agenouillent pas pour la consécration feront une inclinaison profonde pendant que le prêtre fait la génuflexion après la consécration.

IGMR. 275. (…) Le prêtre s’incline un peu lorsqu’il dit les paroles du Seigneur.

Note du webmaster : il est très clairement illicite de mélanger les différentes parties des Prières eucharistiques. Il est donc illicite d’introduire dans le rituel de la consécration les acclamations “Corps du Christ livré pour vous / Sang du Christ versé pour vous” lors des messes courantes, en semaine et le dimanche. Ces acclamation ne sont prévues que par la prière eucharistique pour les assemblées d’enfants n° 2, et ne peuvent être utilisées que si cette prière est utilisée entièrement.

IGMR. 276. On peut, à son gré, employer l’encens (…) à l’élévation du l’hostie et du calice.